Arhive

La Cité Alba Carolina

Après un long voyage par le train, nous voici à Alba Iulia, ville de la grande Union, centre de la Renaissance et de l’humanisme d’Ardeal. Nous arrivons tard à l’hôtel, nous montons dans la chambre que nous avons réservée, où nous attendent les lits séduisants.
Le matin, un vif soleil brille sur la voûte d’un bleu intense.
Nous allons vers la fameuse Cité Alba Carolina.

Alba Iulia 1

va-et-vient du jour –
seules les statues des allées
en contemplation

Chemin faisant, nous passons près de la Louve avec les deux enfants, Rémus et Romulus. C’est le symbole de l’origine de la Cité Alba Carolina, ancien camp fortifié romain.

Alba Iulia 02

montée sur un socle
la louve nous regarde
d’un air bienveillant

Au-delà du parc, le chemin monte vers la Cité.
Nous nous arrêtons devant la première porte en forme d’arc de triomphe monumental.
Dans la partie supérieure, sur un piédestal, se trouve l’emblème de l’Autriche, encadrée par les statues du dieu Mars et de la déesse Vénus.

Alba Iulia 03

dieux tutélaires
gardant formellement
la porte de la Cité

Sur les deux façades de la porte on voit quatre bas-reliefs avec des scènes mythologiques.  Continuă lectura

Anunțuri

GIVERNY – Un coin de paradis

La voiture roule vite le long du chemin qui conduit vers le village de Giverny.
Mon coeur sursaute déjà à l’idée de voir en réalité les célèbres jardins et la maison du peintre Claude Monet.

À l’entrée de la propriété, on fait la queue parmi la foule de visiteurs.
On réussit enfin à se procurer des billets et à franchir le seuil, foulant la terre promise.

Une cascade florale d’une richesse inouïe nous accueille dès l’abord.
C’est une mer de fleurs de toutes espèces, cultivées dans une harmonie qui enchante le regard, l’odorat et l’esprit. Les guirlandes de roses montent gracieusement formant des arcades savamment implantées dans le sol fécond de ce jardin paradisiaque.
Cependant, il ne s’agit pas d’un jardin à la française, aux parterres disposés symétriquement.
Les fleurs de ce jardin sont disposées en fonction de leurs couleurs, dans un apparent désordre qui les laisse libres de pousser sans aucune contrainte sous la lumière d’un soleil généreux.


Rosiers grimpants –
le regard ravi
monte vers le ciel

La maison rose aux volets verts est couverte d’une végétation luxuriante: vigne vierge, glycines, roses de toutes sortes, de toutes les couleurs.


Méridienne –
nid de fraîcheur
caché par la verdure

Un sentiment de piété s’empare de moi en entrant à l’intérieur de ce sanctuaire, surgi comme par miracle parmi les jardins.

La maison est un modèle de confort, de bon goût, d’élégance et de raffinement.
Chaque meuble, chaque objet garde encore l’empreinte du grand peintre.
De blanches dentelles couvrent les lits somptueux des chambres à coucher, une impressionnante batterie de cuivres parfaitement astiqués s’accorde avec le carrelage rouge brillant et les motifs bleu cobalt dans la cuisine.
Deux argentiers cauchois exposent des faïences bleues de Rouen, de Delft, de Chine, du Japon et de Rottembourg.

Âme de l’artiste–
reflets de lumière
irisations infinies

Mais ce qui m’impressionne, c’est la riche collection d’estampes japonaises couvrant les murs.
Représentation de l‘éphémère, de l’instant qui passe, ce « Monde flottant » ( Uky Yo), me transporte soudain dans ce pays du Soleil Levant qui semble avoir éclairé les toiles de Monet. C’est justement cette sensation visuelle fulgurante de l’instant que le peintre impressionniste a surprise dans ses tableaux . Continuă lectura

JUMIEGES – une abbaye normande

En ce magnifique matin de juillet, je pars visiter les ruines de l’ancienne abbaye de Jumièges, site plein de mystère où se conjuguent histoire et romantisme.

Fraîcheur de l’aube –
le chant des merles
prélude au lever

La voiture roule sur une voie ombragée par des haies. J’aspire l’air pur de la campagne et ma pensée s’envole vers le ciel d’un bleu azuré.

L’abbaye de Jumièges se situe dans une boucle de la Seine, il faut traverser avec le bac pour passer d’une rive sur l’autre. Pour moi c’est une expérience unique. La traversée se fait en voiture, à pied, en vélo et même à cheval. Elle dure environ 3 mn. Je n’attends pas longtemps : le bac est arrivé et les autos s’alignent déjà l’une derrière l’autre.
Je descends de la voiture pour admirer les eaux de la Seine et le paysage.

Ciel renversé
quelques nuages blancs
flottent sur les eaux troubles  Continuă lectura

Le cygne

cygne face

Il neige sans arrêt depuis deux jours. La bise souffle furieusement, éparpillant la neige partout ou bien l’entassant çà et là au gré des obstacles. Je regarde par la fenêtre ce manège ininterrompu, ce tournoiement chaotique et vertigineux.  Continuă lectura

Curtea de Argeş

Curtea de Argeş

Această prezentare necesită JavaScript.

C’est une agréable  journée de septembre et malgré quelques nuages qui couvrent le ciel, le temps est beau et doux. Je décide d’aller visiter le célèbre monastère d’Argeş.
La voiture roule vite le long du chemin .

champs de maïs –
les feuilles sèches
bruissent sous le vent

On approche de la petite ville de Curtea de Argeş, un endroit touristique très agréable et joli. Je descends de la voiture pour me promener un peu. Continuă lectura

mărul – le pommier

În ziua aceea fusese o adevărată caniculă. Spre seară nori mohorâţi au început să se adune de pretutindeni, împânzind cerul. Totul era apăsător, în aer plutea ceva ca o ameninţare surdă, întreaga natură stătea la pândă. Deodată o suflare rece a trecut ca o prevestire rea prin frunzişul copacilor de un verde întunecat. Imediat vântul s-a dezlănţuit cu o putere cumplită, de parcă ar fi fost ţinut până atunci în lanţuri, iar acum slobozit, scutura cu îndârjire coroanele copacilor din parc. De pretutindeni se auzea un plânset al întregii naturi înspăimântate. Pe cer, în loc de stele ardea un imens incendiu. Fulgerele alergau în toate direcţiile cu o viteză orbitoare, urmate la scurt timp de tunete care făceau să se clatine bolta cerului. O luptă cumplită se dădea între cer şi pământ.
Spaima mi se strecurase în suflet, dar nu puteam să mă desprind de la fereastra balconului, de unde urmăream parcă hipnotizată dezlănţuirea forţelor oarbe ale naturii. Urletele, vaietele, gemetele copacilor erau acoperite de bubuituri răsunătoare.

Continuă lectura

Ciel en fête

DSCN4698

Ciel en fête.

La voiture roule à travers la campagne normande. Nous arrivons dans la grosse bourgade du Neubourg, pour assister au spectacle du 14 juillet.
Peu de places de stationnement …, mais il en reste toutefois quelques unes. Après nous être garés, nous nous pressons vers le vieux château qui se trouve un peu à l’écart du centre ville. Il n’y a qu’à suivre la foule. La nuit commence à tomber. Une atmosphère joyeuse règne partout. Chacun est à son poste, le moment approche. C’est alors qu’arrive le chariot chargé de révolutionnaires – petits et grands, pavoisant aux couleurs de la République. Il est suivi par une horde de sans culottes modernes dont les faces réjouies se reflètent à la lueur des flambeaux. Soudain, l’éclairage municipal s’éteint.
Attente fiévreuse –
quelques étoiles scintillent
sur le firmament

A travers la haie entourant les ruines du château on voit quelques lumières vaciller dans le feuillage d’un bouquet d’arbres. On entend alors un grésillement, et une éruption de gerbes incandescentes traverse l’espace. Le ciel devient une parade ininterrompue de rubans ondoyants, de gigantesques fleurs, d’oiseaux de feu. Tout explose dans un éblouissement de couleurs blanches, jaunes, rouges, vertes et mauves. Elles sont mobiles, montantes, tournantes, courantes, zigzagantes, roulantes et exécutent leur danse fantastique dans une majesté inouïe. Un immense incendie embrase la voûte céleste. Les yeux émerveillés des spectateurs restent fixés sur cette vaste scène nocturne.
Ciel en fête –
une pluie d’étoiles filantes
inonde la terre

L’écho de l’étroit chemin n° 17

Brocéliande, une forêt légendaire

En ce beau matin de juillet nous décidons d’aller sur les traces de Merlin, dans la célèbre forêt de Brocéliande.

forêt centenaire –
le sentier se perd
au cœur des légendes

DSCN3839

La jeune femme qui nous sert de guide connaît bien les secrets de Merlin. Elle nous conduit en premier lieu au château de Comper qui a été tout au long de l’histoire le théâtre de nombreux affrontements. Actuellement, il abrite des  expositions sur l’imaginaire Arthurien.

château du temps jadis–
les anciens murs
noircis au fil des siècles

DSCN3682

Avant d’entrer, nous faisons une halte au bord du lac qui s’étend derrière le château. Le guide nous raconte l’histoire du palais immergé sous ses eaux, bâti en une seule nuit par Merlin pour la fée Viviane, sa bien-aimée. Seules les personnes autorisées par la fée peuvent le voir.

le palais de cristal
brillant parmi les ondes –
mirage trompeur

DSCN3687

Nous pénétrons dans le château et nous faisons connaissance avec les héros de la légende : Merlin, la dame du lac, la fée Morgane, Arthur et les chevaliers de la table ronde.

esprit de la forêt –
le bâton de bois
symbole du pouvoir

DSCN3690

La visite une fois terminée, nous continuons notre chemin sous les voûtes ombragées de la forêt.  Continuă lectura

Noces mystiques

Vincent Van Gogh, la nuit étoilée, 1889
*

C’est la nuit des noces mystiques pour nos amours célestes.
Les anges de flammes et de pourpre nous font signe dans la ferveur du ciel. Le vent anime le clavecin des prés azurés et les oiseaux muets étendent leurs ailes étoilées.
De divines harmonies s’élèvent de l’orgue nocturne. De blancs rayons de lune poussent notre frêle barque, pareille à un léger papillon sur les eaux parsemées d’astres.

brume légère –
langueurs virides
noyées dans la mer éblouie

Continuă lectura