Revista RO KU : număr aniversar Anul Nou 2013

*

nuit de verglas –
glissant sur les touches
les doigts effilés 

Le pouvoir de suggestion du poème me semble très important. Je ne sais rien de l’auteur mais je peux m’imaginer tant de choses, partant des faits prosaïques( le thème pour lequel le poème a été composé était le verglas; l’auteur a compté soigneusement les syllabes, pour être sûr de sa réussite) jusqu’à des faits impondérables (les doigts effilés si adéquats pour un pianiste – mais non pour un organiste qui devrait les avoir plus carrés, comme le disait quelqu’un faisant allusion à Beethoven; mais ici, il faudrait entendre une valse ou un nocturne de Chopin). Certes, le glissement sur les touches a remplacé celui supposé sur le verglas, passant en un seul mouvement de la nature rigoureuse du dehors à l’intérieur spiritualisé, offrant ainsi contraste et continuité et assurant finalement au poème cette grâce et légèreté – karumi – selon les dires des Japonais qui forme le charme du poème.
(Dan Doman).

*

Roku 1 - 2013

Publicat în revista RO KU,
număr aniversar Anul Nou 2013

Anunțuri

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s