Livre de Haïga : „Peindre en poésie” par Ion Codrescu

*

L’anthologie de haïga « Peindre en poésie » vient de paraître aux Editions de l’Association Francophone de Haïku (AFH). L’auteur, Ion Codrescu, est bien connu : Fondateur de la Société de Haïku de Constanta et de la revue Albatros, organisateur du Festival International de Haïku à Constanta, éditions 1992 et 1994. Entre 2004 et 2007, il a édité et publié en anglais la revue internationale de haïku „Hermitage„.
Il a reçu les enseignements de Ryuhei Nishiyama, son maître de dessin japonais. En 2007, il soutient sa thèse de doctorat à l’Université Nationale des Beaux Arts à Bucarest : „L’image et le texte dans la peinture haïga au Japon et en Occident„.
Il est également l’auteur de douze livres publiés en France, aux Pays-Bas, en Grande Bretagne, en Slovénie et en Roumanie. De même, il a remporté de nombreux prix pour ses poèmes et sa prose poétique. En tant qu’artiste, il a illustré plus d’une centaine de livres, revues et journaux. 

Cette anthologie bilingue de haïga (français et anglais) est le fruit d’un travail assidu consistant en l’illustration de cent poèmes haïku, appartenant à cent poètes de 15 pays différents : France, Suisse, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Pologne, Roumanie, Bulgarie, Italie, Lettonie, Suède, République de Moldavie, Japon, Canada et Etats-Unis.
L’avant-propos est écrit par le professeur Itô Isao de l’Université de Aichi, Japon et la préface par Jean Antonini, directeur de la revue de haïku „GONG„.
Parmi les cent poètes auteurs de haïku, on retrouve – parmi d’autres- du côté français : Dominique Chipot, Jean Antonini, Sam yada Cannarozzi, Graziella Dupuy, Damien Gabriels, Danièle Duteuil, Patrick Fétu, Vincent Hoarau, Lydia Padellec, Patrick Somprou; du côté roumain : Eduard Tara, Ion Codrescu, Vasile Moldovan, Ion Untaru, Vasile Spinei, Radu Patrichi, Ioan Gabudean, Radu Dumitru, Laura Vaceanu, Letitzia Iubu, Magdalena Dale, Cristina-Monica Moldoveanu, Virginia Popescu.

Dans sa présentation, le poète et peintre Ion Codrescu fait une courte histoire du haïga, expliquant minutieusement le chemin qu’il a suivi pour réaliser la présente anthologie, utilisant parfois des termes spécifiques à cet art : „lisible et visible„, „les quatre trésors„, „le sceau et son usage„, „yohaku ou l’espace blanc„, faisant ainsi preuve de ses vastes et solides connaissances dans ce domaine.
Ce sont les Chinois qui ont introduit cette technique de juxtaposer un texte et une peinture. Ils se servaient du même pinceau pour la calligraphie et la création de l’image. De grands maîtres tels que : Gu Kaizhi (345 – 406), Wang Wei (618 – 907) et Su Shi ( (1037 – 1101) ont conçu une image qui fusionnait parfaitement avec le texte.
Ce n’est que plus tard que la civilisation japonaise a reçu ces influences chinoises, et les a adoptées en les transformant et en les assimilant à l’esprit japonais. Ce processus est visible vers le VII-ème siècle lorsque la calligraphie passe de la Chine vers le Japon avec le bouddhisme. Et à partir du VII-ème siècle, on peut parler déjà du haïga au Japon.
Dans un haïga, on trouve donc simultanément la poésie, la peinture et la calligraphie dans le même
espace.
Ion Codrescu passe ensuite en revue les noms les plus connus des auteurs japonais de haïga : Matsuo Bashô, Morikawa Kyoriku (au XVll-ème siècle), Yosa Buson, Kobayashi Issa (au XVlll-ème siècle). Et la tradition du haïga se continue au XlX-ème et au XX-ème siècle. Les Occidentaux découvrent le haïga grâce aux livres de R.H. Blyth qui publie de 1949 jusqu’à 1964 six volumes consacrés au poème haïku japonais, avec des pages de reproductions de haïga.
L’auteur de l’anthologie présente ensuite les 4 trésors utilisés par un peintre de haïga : le pinceau, l’encre, la pierre à encre et le papier, finissant par la description du sceau, où l’on voit imprimé le nom du peintre mais qui constitue en même temps, selon les dires de l’auteur « un tableau dans le tableau».

Revenant sur l’art du haïga, Ion Codrescu souligne une idée très importante :
« Un haïga est plus réussi s’il ne montre que quelques traits de pinceau qui ont la capacité d’évoquer la même atmosphère que celle du haïku. »
Réunissant poésie, calligraphie et peinture, Ion Codrescu a réalisé dans cette anthologie une œuvre d’art de haute qualité qui s’adresse aux yeux aussi bien qu’à l’esprit, séduisant autant l’imagination que la sensibilité du lecteur.
L’impression que les haïga de Ion Codrescu crée à première vue est celle de la surprise, du vertige même, mais plus on regarde plus on voit les lignes de force, l’harmonie de l’ensemble, et plus on est saisi par l’énergie et les vibrations de l’image aussi bien que par l’art achevé de main de maître.
Dans une époque où le photo-haïku s’installe et semble remplacer ce vieil art du haïga, l’œuvre de Ion Codrescu nous fait remonter aux sources „vraies” de l’art par la sobriété, la simplicité et le bon goût. C’est là, l’écho profond qui a réuni les cent auteurs de haïku autour de cet artiste authentique, c’est là la clé de son succès.
En guise de conclusion, j’aimerais citer ces quelques phrases de Dominique Chipot :
« Les haïgas de Ion Codrescu sont d’une rare réussite… (…)
Grâce à sa technique parfaitement maîtrisée, Ion parvient à créer des œuvres dans lesquelles les composants, haïku et image, se magnifient mutuellement, d’autant plus qu’il ne se contente pas de les plaquer l’un sur l’autre : la disposition du texte calligraphié vient accentuer les lignes de force du dessin. Le haïga devient alors le point d’équilibre où notre esprit reste en suspens. »

Virginia Popescu

*

coup de vent –
autour de l’acacia
tourbillon doré
***
gust of wind –
around the acacia
golden swirl

Anunțuri

2 gânduri despre „Livre de Haïga : „Peindre en poésie” par Ion Codrescu

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s