A mon Daïmon

Je n’ai pas su que ce chemin vers toi
Serait si long, si tortueux,
Que tant d’obstacles se dresseraient devant moi,
Si durs, si nombreux.

Je n’ai pas su que je m’égarerais souvent,
Dans mes paroles banales, sans fondement.

Je n’ai pas su que les épines m’écorcheraient
Les mains, le visage, les pieds.

Je n’ai pas su que les fraîches rivières
N’étancheraient pas ma soif de mystères.

Je n’ai pas su que je ferais le chemin toute seule,
Sans la douce lumière de tes yeux.

Je suis venue, les bras ouverts, la gorge nue,
Juste à la portée de ton arc tendu.
Je n’ai pas su que tu es un archer si adroit, si résolu.

A présent, blessée, ensanglantée, assoiffée et lasse,
Je me tiens sur la marche la plus basse de ton coeur.

Hélas! je n’ai pas su.

*

Versiune românească :

Daimonului meu

Anunțuri

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s