Echo et Narcisse

 

Echo et Narcisse, John William Waterhouse, 1903

*

Je murmure toujours ton nom, ô, mon tendre Narcisse!
Tu te perds dans la nuit de tes rêves obscurs.
La soif insatiable de ton beau visage pur
Dévore ta beauté, te lance dans un noir précipice.

Je caresse longuement un vain espoir immense,
Quand la nuit, ma complice, étend ses voiles ténébreux.
Mais la lune, langoureuse, au visage mystérieux,
Reflète ton brûlant désir et ta noble souffrance.

Je languis comme toi de tes charmes secrets,
Triste, adorable chimère qui m’attire et t’enfuis.
Je crie ton nom partout; il se perd dans la nuit.

Je m’endors triste et seule, bercée de noirs regrets.
Comme je voudrais éclairer tes profonds mystères,
M’enivrer de tes yeux, me noyer dans leurs lumières !

Anunțuri

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s