Arhivă | 17/07/2016

Amphion

(Elisabeth Louise Vigée Le Brun : Amphion, 1793-95)

*

Joue de la lyre de mes hanches épanouies,
Fais-en sortir des chants divins, enivrants!
Caresse de tes doigts ses cordes doucement,
Entoure-les de tes longs bras dans la nuit!

Le temple de notre amour se dresse lentement.
Il est fait de baisers, de caresses et de rêves.
Sous les sons magiques de la lyre, il s’achève.
Pieux sanctuaire de mystères envoûtants.

Tes langoureux soupirs enchantent mes oreilles.
Mes hanches frémissent et vibrent longuement.
Tes doigts amoureux les caressent tendrement,

Le temple résonne d’émouvantes merveilles.
L’extase de cette musique remplit la nuit d’amour.
Le temple dresse vers le ciel son unique contour.