La Belle Muse : le Concours – épisode 6


(Simon Vouet, Uranie et Calliope – 1634)

*

Enfin, le grand jour du concours arriva. La cour du château brillait de lumière et de gaieté. On avait dressé une estrade où le jury avait déjà pris place. Le trône doré de la Belle Muse trônait au milieu et on entendait une douce musique qui venait du côté de la forêt de symboles. Devant l’estrade, un joyeux jet-d’eau faisait jouer ses eaux claires sous les premiers rayons d’un jeune soleil estival. La Belle Muse, habillée d’une somptueuse robe à longue traîne, s’avança majestueuse et pleine de grâce vers son trône doré. Les membres du jury occupaient leurs places et elle reconnut le président, le célèbre Charles le Beau d’Orléans, appelé aussi Charles le Beau de L’Aire, le divin poète florentin au nez aquilin, Dante Allegro ma non Troppo, près duquel se tenait le génial Will Sweet White Swan. La Belle Muse reconnut aussi le beau Don Juan de la poésie romantique, Child Harold de By Round, l’immortel Méphistofaust Goetz von Berlihingen, le rêveur Nova Lisse of Ofterdingen et enfin le victorieux victorien de la victoire de l’écho sonore de tout le romantisme, Hugo Capet Capucin. La Belle Muse envoya son plus beau sourire à toute la fleur de la poésie et s’assit gracieusement sur son trône doré. A ce moment-là, les trompettes se mirent à trompetter, les tambours à tambouriner et les drapeaux à flotter sous la douce brise estivale. C’était le signal du début du concours.
On annonça le premier poète qui se détacha de la foule, se dirigeant vers l’estrade. Son nom sonore résonna dans le silence qui s’était installé dans la cour du palais: François de la Vallée Villonnaise des Loges Maçoniques de Mon Corbeau. Le poète des ballades, des pendus, des voleurs, des criminels, des testaments nuls et annulés, des grosses Margots et autres dames de Notre Dame, de jadis et de naguère, fit une profonde révérence devant l’illustre jury et une autre devant la Belle Muse. Puis, il sortit son manuscrit et se mit à lire sa ballade dédiée à la Belle Muse du temps présent.

A suivre…

Anunțuri

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s