CHÂTEAU- GAILLARD

Par un brûlant après-midi de juillet, je pars à la « conquête » du célèbre Château Gaillard.


verte fraîcheur –
le chemin sinueux
bordé de forêts

Tout à coup, une image insolite se présente à mes yeux : majestueusement perché sur un éperon rocheux, surgit l’imposant  château.

immobile et sévère
du haut de ses pierres
il domine la Seine

Mais le fleuve « s’en balance » selon les dires du poète, continuant sa course nonchalante dans de nombreux méandres bordés d’une riche verdure. Franchissant la Seine, un pont métallique cache pour quelques instants la vue du château.

Déjà la voiture traverse la petite ville des Andelys, au pied de la colline.
La ville des Andelys est très pittoresque, avec de vieilles maisons d’époque et des fleurs aux balcons.

vieille église –
les pierres noircies
témoins de l’histoire

L’Eglise Notre-Dame a été construite en 1225 sur les ruines d’une abbaye fondée en 511, par sainte Clotilde, épouse de Clovis l-er. Figurant dans la liste des monuments historiques, sa façade date du Xlll-e siècle.
La voiture s’engage sur un chemin en serpente conduisant à un plateau d’où l’on a une ample image de ce qui reste du fameux château.

fières ruines –
souvenirs muets
d’un roi au cœur de lion

De l’autre côté, les falaises blanches qui bordent la Seine brillent sous le soleil puissant.
Un sentier ombragé mène au château.
La végétation s’étale généreusement sur la colline surmontée par les fameuses ruines.

odeurs sauvages –
une légère buée
flotte parmi les herbes

Vues de près les ruines gardent encore leur ancienne splendeur. Entourées d’une végétation luxuriante elles dressent leurs pierres blanches sous le soleil ardent. Un pont métallique traverse le large fossé qui entoure les vieilles murailles, conduisant vers l’enceinte.


tour majestueuse –
l’histoire du château
incrustée dans les pierres

Symbole de la puissance des Plantagenêt, œuvre de Richard Cœur de Lion, Château Gaillard fut construit pour protéger militairement la Normandie des convoitises de Philippe-Auguste, roi de France.
Son histoire dramatique remonte à sa construction « éclair », (1197 – 1198), suivie de sa conquête en 1204 par Philippe-Auguste.
Je fais le tour des murailles, essayant de m’imaginer la grandeur inexpugnable de la vieille forteresse.


rempart de pierre
abritant le prestige
de l’ancien donjon

Quelques marches descendent dans les entrailles du château. La chaleur du soleil n’entre pas dans ces caves et je me repose à la fraîcheur des murs pierreux. Par le grillage d’une fenêtre j’ai une vue pittoresque de la Seine qui s’écoule en de doux méandres et se perd à l’horizon.
En 1314 le Château devint prison royale. Le sort tragique de Marguerite, femme adultère de Louis X « le Hutin », évoquée dans le roman de Maurice Druon, « Les rois maudits », me revient en mémoire.

princesse damnée
finissant sa vie
dans une froide cellule

Un frisson me traverse et je remonte les marches vers la lumière et la liberté.
Durant la guerre de cent ans le château appartint tantôt aux Anglais, tantôt aux Français, finissant en 1449 par être reconquis par les Français. Je pense à ces ombres du passé qui viennent errer parmi les ruines .
L’astre décline déjà, caché par le pan d’une muraille. Les ombres commencent à se faufiler parmi les broussailles, gagnant peu à peu la vaste enceinte.


ombres du crépuscule –
les eaux de la Seine
murmurent une chanson

Le dernier siège fut celui d’Henri lV qui ordonna son démantèlement. La forteresse fut alors transformée en carrière et les pierres servirent aux Capucins pour restaurer leurs couvents.
En 1852, le Château est classé aux Monuments historiques.

J’embrasse encore une fois du regard la tour, les murailles et l’enceinte du château avant de descendre le pont vers le chemin qui serpente parmi les bosquets.

*
Virginia Popescu

Această prezentare necesită JavaScript.

Anunțuri

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s