Calendrier Haiku 2012

Bucarest en automne a le charme de ces grands boulevards plantés d’arbres, où filtre la lumière dorée parmi les feuilles déjà rouillées, et laisse entrevoir les façades de demeures bourgeoises – plus ou moins restaurées , plus ou moins oubliées. Cette agréable promenade me mène jusqu’ à la Carturesti, librairie- salon de thé bien connue des Bucarestois et appréciée pour son cadre d’hôtel particulier, restauré avec soin et destiné aux affaires. Le bâtiment date de 1883, il est la propriété de la famille Sturdza qui l’a revendiquée en 1996 au sortir du communisme et l’a récupérée au terme d’un long procès. Située en plein centre, elle est un haut lieu de la culture, et la première librairie de la ville. Elle avait déjà vocation de librairie autrefois, en effet, jusqu’en 1949, on y trouvait des livres rares et anciens. En 2000, l’architecte Şerban Sturdza rénove la maison avec le soutien financier de Şerban Radu et Nicoleta Dumitru, et c’est ainsi que naît le projet ‘Carturesti’ du nom d’une petite librairie située rue Edgard Quinet, en face de la faculté d’architecture. La Carturesti est également un lieu social, un espace ouvert destiné à la communication, et où s’organisent de nombreuses expositions. Actuellement, on peut admirer toute une série de photos intitulée „Bucarest en noir et blanc” de l’association „Bucurestiul meu drag” : 64 clichés réalisés par des amateurs passionnés par leur ville, et le résultat en vaut la peine.


Virginia Popescu, Contanta Erca, Ioana Dinescu

C’est donc dans ce lieu prestigieux et convivial que notre petit comité de 4 personnes s’est donné rendez-vous en fin d’après-midi pour discuter du calendrier haiku 2012, édité en version bilingue anglais et roumain. Autour d’un thé vert fumant, je découvre le calendrier et ses trois formats d’édition : petit format de bureau A5 sur fond noir, format A4 pleine page, et format A3 – à accrocher au mur- sur fond blanc. Sont présentes Mmes : Ioana Dinescu, coordonatrice du projet, ayant réalisé la sélection des poèmes haiku, Constanta Erca, architecte, ayant réalisé le graphisme illustrant chaque haiku, et Virginia Popescu, membre de la Société Roumaine de Haiku et auteur d’un haiku sélectionné dans le calendrier pour le mois de décembre. Les auteurs sélectionnés sont tous des auteurs reconnus, très souvent primés sur le plan national et/ou international pour leurs créations, et bénévoles dans ce projet à but non lucratif. Chaque poème est mis en valeur dans un graphisme original, qui n’est ni une photo, ni un dessin à l’encre. Réalisé en couleur, ce calendrier conjugue au fil des pages toute une palette dans de subtils dégradés de nuances où les formes explorent les couleurs, laissant les contours s’accentuer et les reliefs s’atténuer. Suivant les saisons, couleurs froides et chaudes s’entremêlent, un motif surgit en contre-point, faisant naître un équilibre ying-yang qui donne tout son charme à ces illustrations originales. Il ne nous reste plus qu’ à suivre les lignes invisibles de l’imaginaire que nous suggèrent tant l’auteur du texte que l’illustratrice et nous laisser imprégner par cette harmonie née de leur fusion.

Les auteurs ayant participés à cette création, la première concernant un calendrier haiku roumain, sont :

Janvier : Clelia Ifrim
Février : Bea Hurmuz
Mars : Manuela Dragomirescu
Avril : Livia Ciupav
Mai : Patricia Lidia
Juin : Eduard Tara
Juillet : Dan Doman
Août : Sorin Toma Boc
Septembre : Maria Tirenescu
Octobre : Ioana Dinescu
Novembre : Cezar Florin Ciobica
Décembre : Virginia Popescu

Le projet a été bien pensé, il s’est réalisé au fil des mois avec un souci du détail tout particulier, mettant en valeur l’esprit du haiku. On peut remarquer par exemple, dans le dernier graphisme – celui du mois de décembre – la réunion des couleurs, tel un arc en ciel, ou ces trois guirlandes qui pendent au rythme 5-7-5, et qui clôt dans une ambiance de fête une année toujours riche en évènements – quels qu’ils soient- tout en préparant l’ouverture sur la nouvelle année. C’est un projet bien réalisé au travail soigné, qui est édité à Timisoara.

Le calendrier est consultable dans son intégralité sur le site de Ioana Dinescu  : Calendrier haiku 2012

Nicole Pottier

Anunțuri

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s